Ceferino

Gens du voyage en Suisse

Apparitions et piété

 

1. Lieux d’apparitions

 

Kloster Mariastein

4115 Metzerlen-Mariastein

061 735 11 11

Un enfant qui aurait perdu l'équilibre dans les rochers fut préservé miraculeusement dans sa chute par la Vierge Marie, qui aurait alors exprimé le désir d'être honorée dans cette grotte.

www.kloster-mariastein.ch

 

Madonna del Sasso (Tessin)

6644 Orselina

La colline est appelée « le caillou » (il sasso) parce qu’elle est dépourvu de végétation. Elle est située au-dessus du Lac Majeur, dans un paysage magnifique. Et c’est là, en 1480, qu’un capucin s’était retiré pour prier la nuit. C’est alors que la Vierge Marie lui apparut et le combla de joie. Il s’improvisa maçon et construisit un oratoire. Avec l’afflux des pèlerins et les guérisons nombreuses, on le transforma en sanctuaire.

 

Santa Maria dei Miracoli (Tessin)

Morbio inferiore

C'est au sud du Tessin, à moins de 5 km de Chiasso, que se trouve Morbio.

Le 29 juillet 1594, deux pauvres fillettes milanaises malades, Caterina et Angelina, voulaient recevoir la bénédiction de Don Gaspare qui avaient des charismes particuliers. Leur voyage était long et pénible. En chemin, elles s’arrêtèrent pour prier avec quelques femmes devant une fresque de Marie sur un mur en ruine du château de Morbio. Là, la Vierge leur apparut, et, intercédant pour eux, elle les guérit. Après le procès canonique, la construction du sanctuaire a commencé en 1595. La fête se célèbre le 29 juillet, précédée par une neuvaine.

www.parrocchia-morbioinf.ch

 

Wesemlin (Lucerne)

A la Pentecôte 1531, au lieudit de Wesemlin, près d’une chapelle détruite par des protestants, la « Vierge accompagnée de l’Enfant Jésus et d’anges » serait apparue à un groupe de fidèles, dont Moritz de Mettenwyl. En 1556, une statue est réalisée sur les indications des voyants. Elle porte l’Enfant Jésus dans ses bras et un sceptre dans la main droite. L’évêque de Lucerne la place dans une chapelle neuve et la bénit. En 1584, les Capucins ont reçu la charge du sanctuaire, à côté duquel ils ont érigé un couvent et une nouvelle église.

 

Ziteil (Grisons)

C’est le lieu de pèlerinage marial le plus haut d’Europe. Le 15 juin 1580, la « Vierge apparaît » à une jeune fille de dix-huit ans, sur un chemin forestier, entre Salouf et Cre digl Lai. Peu après, elle « apparaît » dans un endroit désert, à 2 434 m d’altitude, à Giategen Dietegen, berger de seize ans, originaire de Marmels, et lui demande un sanctuaire. Giategen descend immédiatement dans la vallée pour annoncer la nouvelle. Selon des villageois de Salouf, Cunter et Savognin, le mont Cuver aurait été « illuminé » une ou plusieurs nuits durant. Une chapelle a été construite sur les lieux. Mais l’altitude et les conditions climatiques empêchent tout développement du pèlerinage.

 

France

 

Chapelle Notre Dame de la Médaille Miraculeuse

140 Rue du Bac

75007 Paris

0033 1 49 54 78 88

La Sainte Vierge Marie est apparue en 1830 à une novice des Filles de la Charité, sainte Catherine Labouré, pour offrir au monde une médaille.

www.medaille-miraculeuse.fr

 

Grotte de Massabielle

1 Avenue Monseigneur Théas

65100 Lourdes

+33 5 62 42 78 78

La grotte de Massabielle est un lieu de pèlerinage situé à Lourdes. C'est à cet endroit que Bernadette Soubirous a eu 18 apparitions de la Vierge Marie en 1858 et où, sur les indications de la Vierge, elle a découvert une source d'eau aujourd'hui réputée miraculeuse.

fr.lourdes-france.org

 

Belgique

 

Notre-Dame des Pauvres

Rue de l'Esplanade 78

4141 Banneux

04 360 02 22

A Banneux, duu 15 janvier au 2 mars 1933, la Vierge Marie est apparue huit fois a une fillette de 11 ans, Mariette Béco. Le message qu’elle lui a laissé est toujours d’actualité.

www.banneux-nd.be

 

Les Sanctuaires de Notre-Dame au Coeur d’Or

Rue de l'Aubépine

5570 Beauraing

+ 32 82 71 12 18

Pendant l’hiver de 1932-1933 et à 33 reprises, du 29 novembre au 3 janvier, la Vierge Marie apparaît à cinq enfants : Fernande, Gilberte et Albert Voisin, Andrée et Gilberte Degeimbre.

beauraing.catho.be

 

2. Lieux de piété

 

Chapelle Notre Dame des Marches (Fribourg)

1636 BROC 

TEL. 026-9211719

Ce lieu de pèlerinage, situé dans une zone de montagne, accueille à longueur d’année. Un pèlerinage au printemps est consacré aux malades.

Mais il y a surtout notre pèlerinage traditionnel qui se déroule chaque année au début du mois de mars. Vous trouverez toutes l’histoire du lieu sur le site ci-dessous.

www.lesmarches.ch

 

Trun  (Grisons)

Dans la nuit du 27 au 28 avril 1663, des phénomènes lumineux « inexpliqués » sont observés près de la chapelle de la Visitation, alors en ruine. le curé de Trun fait construire une nouvelle chapelle sur un piton rocheux, d’abord dédiée à la Visitation puis à « Notre-Dame de la Lumière » en 1665. Guérisons et conversions sont alléguées. Le plus ancien ex-voto remonte à 1666. Aujourd’hui, un pèlerinage continue au sanctuaire de « Maria Licht ».

 

Cornol (Jura)

Grotte dédiée Notre-Dame de Lourdes.

Année de construction : 1961

Une grotte avait été aménagée à l'intérieur de l'église de Cornol. Or, lors de la transformation de ce sanctuaire en 1957, cette grotte a été supprimée. Un groupe de paroissiens a alors décidé de reconstruire cette grotte à l'extérieur, en pleine nature.

Affectation actuelle : Des messes y sont célébrées durant la belle saison.

 

Saint-Ursanne (Jura)

Grotte dédiée à  Saint-Ursanne

Saint-Ursanne, moine irlandais de Luxeuil, disciple de Saint-Colomban, vint s'établir à la fin du VIe siècle sur les rives du Doubs où il mourut vers l'an 620. La tradition rapporte qu'il se serait établi dans cette grotte surplombant le Doubs, en compagnie d'un ours. On y trouve aujourd’hui un gisant en posture de méditation représentant Saint-Ursanne accompagné de son ours. Attirés par les miracles du pieux ermite, des moines l'auraient rejoint et auraient fondé un monastère sur la tombe du vénérable confesseur. Aux abords du tombeau du saint, placée dans une première église consacrée à saint Pierre, saint Wandrille fonda entre 623 et 635 une communauté monastique qui adopta par la suite la règle bénédictine; dans le domaine spirituel, elle fut rattachée au diocèse de Besançon au moins jusqu'en 1100. Entre 1095 et 1119, la petite communauté fut transformée en Chapitre de chanoines. En 1139, l'évêque de Bâle acquit le petit bourg qui s'était développé aux abords immédiats de la collégiale, puis en 1210 le monastère lui-même. C'est alors que furent définis les droits respectifs de l'évêque, du prévôt et du bailli. La prévôté englobait le Clos du Doubs et la partie orientale des Franches-Montagnes. Au XIIIe siècle déjà, la plupart des chanoines ne résidaient que temporairement à Saint-Ursanne. Les pélerinages sont cités dès 1274 et jusqu'à la Révolution française.

 

Epauvillers-Epiquerez (Jura)

Grotte dédiée à Notre-Dame de Lourdes.

Année de construction : 1962

Cette grotte est située à cinq cent mètres à vol d’oiseau du village d’Epauvillers (côté sud). Les deux statues de Notre-Dame de Lourdes et de Sainte-Bernadette sont l'œuvre de M. Froidevaux de Porrentruy. Les voûtes ont été réalisées par M. Schaller de Corban. Affectation actuelle : Lieu de prière et de remerciement très fréquenté. Des prières y sont organisées au mois de Marie (mai). Toute l’année ce lieu est illuminé par l’éclairage public.

 

Coeuve (Jura)

Grotte dédiée à Notre-Dame de Lourdes.

Année de construction : 1958

Un jour, Bertrand Oeuvray eut l'heureuse idée d'aménager une grotte. Malheureusement, après quelque temps, elle s'écroula. Elle était située à un autre endroit que la grotte actuelle, qu’on trouve sur les hauts du village de Coeuve.

L'idée fut reprise par un groupe de quatre garçons du village, secondés par la suite par une dizaine d'autres. Pour financer l'achat du ciment et des matériaux, ils organisèrent une tombola. La grotte a été bénie et inaugurée par l'abbé Charles Theurillat, lors de l'année du Centenaire de Lourdes. Affectation actuelle : Messe paroissiale le 15 août. But de promenade et de recueillement.

 

Courtedoux (Jura)

Grotte dédiée à Notre-Dame de Lourdes.

Année de construction : 1987

La décision d'ériger une grotte dédiée à Notre-Dame de Lourdes est partie de plusieurs interventions faites lors des assemblées de la commune ecclésiastique, à partir de 1983, par un groupe de paroissiens animés d'un sentiment de dévotion envers la Vierge Marie. Constatant que la grotte, déjà existante au lieu-dit la Gretche avait besoin d'être sérieusement restaurée, et surtout qu'elle était mal placée à proximité immédiate de la décharge publique, l'idée germa bientôt de faire construire un nouvel oratoire dans un endroit plus accueillant. Les recherches entreprises aboutirent à la mise à disposition par la commune d'une petite parcelle située au lieu-dit en Noval, en bordure de la route qui conduit au Varandin et à Bure. La nouvelle grotte fut bénie solennellement le 28 juin 1987. C'est un petit édifice très simple qui témoigne d'une certaine forme de piété populaire que l'on rencontre, aujourd'hui encore, dans nos campagnes.

L'ancienne grotte située à la Gretche continue d'être entretenue et fleurie.

 

Buix (Jura)

Grotte dédiée à Notre-Dame de Lourdes.

Année de construction : 1952

C'est à l'initiative du Curé de l'époque, M. l'abbé Georges Chevrolet, que la grotte a été construite. Les statues sont l'oeuvre d'un paroissien, M. Joseph Froidevaux et la barrière construite par le maréchal du village, M. Marcel Rérat. Affectation actuelle : ce lieu de recueillement est encore très fréquenté par les gens de Buix, mais aussi ceux des villages environnants et de France voisine. Chaque année, le dimanche après le 15 août, une procession aux flambeaux est organisée.

 

Réclère, lieu-dit La Clé (Jura)

Grotte dédiée à  Notre-Dame de Lourdes et Sainte-Bernadette.

Année de construction : 1950 environ .

Bâtie par les paroissiens de Réclère dans les années cinquante, cette grotte a été dédiée à Notre-Dame de Lourdes et à Sainte-Bernadette. C’est le maire de la paroisse, Georges Jolissaint, qui avait fait le voeu de construire une grotte lors d’un pèlerinage à Lourdes.

Elle se situe sur le haut du village, en bordure de la forêt.

Affectation actuelle : lieu de prière et de recueillement.

 

Soubey (Jura)

Oratoire dédié à la Sainte Vierge.

Année de construction : derniers mois de 1989. Une croix avait déjà été dressée à cet endroit dans les années 1940-1950 et c'était pour ne pas en installer une deuxième que l'on construisit un oratoire en souvenir de la dernière mission du père Didier Laurent. L’oratoire se situe tout en haut du village de Soubey. Une mission était une période intensive de prière et de réflexion, animée par un missionnaire (jésuite, capucin, rédemptoriste, etc.) dans une paroisse, d'une durée pouvant aller d'une semaine à un mois. En souvenir de la mission, on érigeait souvent une croix ou un oratoire.

Affectation actuelle : Lieu de prière et de recueillement.

 

Bure (Jura)

Oratoire dédié à Notre-Dame de Lourdes.

Année de construction : 1962

L’oratoire a été construit sur une parcelle triangulaire que possédaient Paul et Eugénie Guélat, couple profondément religieux qui désirait ainsi rendre hommage à la Vierge. Une colonne en constitue le centre et une autre, plus petite, contient une statue de la Vierge. La statue originale a dû être remplacé après avoir été détruite par des vandales.

Grandfontaine-Roche d’Or (Jura)

Oratoire dédié à Notre-Dame de la Miséricorde.

Année de construction : 1988. Cet oratoire a été édifié à la demande des paroissiens pour l'Année Mariale. Il se situe en-dehors du village de Grandfontaine, sur la route menant à Fahy.